Choisissez votre langue

Search

Renseignements

Aucune correspondance

Services

Aucune correspondance

Secteurs d’activité

Aucune correspondance

Personnes

Aucune correspondance

Renseignements

Aucune correspondance

Services

Aucune correspondance

Personnes

Aucune correspondance

Secteurs d’activité

Aucune correspondance

Un don de BMO aide l'Université du Yukon à mettre sur pied un nouvel Institut du pergélisol

Communiqués 07 juin 2021
Communiqués 07 juin 2021
  • Un engagement de 400 000 $ sur cinq ans favorisera la recherche essentielle et la création de solutions novatrices pour relever les défis liés aux changements climatiques dans le Nord canadien

WHITEHORSE (Yukon), le 7 juin 2021— L’Université du Yukon a reçu un don de 400 000 $ de BMO Groupe financier pour appuyer la création d’un institut du pergélisol au Centre de recherche de l’Université du Yukon (YukonU Research Centre (YRC) – en anglais). Cet engagement de cinq ans permettra à YukonU de continuer d’innover dans la recherche sur le pergélisol et contribuera au développement de solutions avant-gardistes conçues pour relever les défis que le dégel du pergélisol pose dans le Nord canadien.

« Le climat du Yukon compte parmi ceux qui se réchauffent le plus rapidement sur la planète et ce don généreux permettra à YukonU d’élargir ses recherches et d’aider les communautés du Nord à se préparer et à réagir aux effets des changements climatiques sur les infrastructures et les modes de vie nordiques », a déclaré la Bronwyn Hancock (en anglais), vice-rectrice associée à la recherche, Université du Yukon.

Élargir les capacités de recherche sur le terrain pour étudier le pergélisol dans les régions éloignées

L’équipe de recherche sur le pergélisol et les géosciences de YukonU a passé la dernière décennie à travailler avec les gouvernements (Premières Nations, municipaux, territorial et fédéral), les collectivités, les partenaires industriels et les établissements universitaires du Nord circumpolaire pour évaluer et atténuer les risques de dégel du pergélisol. Ce financement permettra au titulaire de la Chaire de recherche de YukonU sur le pergélisol et les géosciences, Fabrice Calmels (en anglais), et à son équipe d’experts d’étendre leurs capacités de recherche multidisciplinaire sur le terrain, notamment avec une unité mobile qui permet aux géoscientifiques, aux hydrologues et aux ingénieurs d’étudier le pergélisol dans les régions éloignées en utilisant le forage géotechnique, la télémétrie (surveillance environnementale), les levés géophysiques et l’imagerie aérienne avec des drones. Le don de BMO soutient la capacité de recherche dans le Nord en investissant dans des experts qualifiés et en créant des occasions pour les étudiants d’apprendre par la pratique.

Par conséquent, la recherche sur le pergélisol de YukonU aura un impact plus important, s’appuyant sur ses antécédents en matière de soutien à la planification et à la prise de décisions fondées sur des preuves associées au dégel du pergélisol. Le don de BMO – l’un des nombreux dons récents liés au développement durable que la Banque a faits à des universités canadiennes – soutient l’engagement de YukonU envers la recherche, l’innovation et l’apprentissage exceptionnels à YukonU, et renforce la résilience des collectivités et des gouvernements du Nord grâce à l’étude des impacts des changements climatiques et des adaptations qu’ils imposent.

« Les changements climatiques ont un impact direct et dévastateur sur le Nord canadien ainsi que sur les collectivités et les écosystèmes naturels qui dépendent du pergélisol pour leur survie, a rappelé Michael Torrance, chef de la durabilité, BMO Groupe financier. Dans le cadre de notre ambition climatique, nous avons récemment lancé l’Institut pour le climat de BMO et nous sommes ravis de faire partie du travail essentiel que l’Université du Yukon effectue avec des partenaires de partout au Canada pour trouver des solutions aptes à atténuer les effets des changements climatiques sur le pergélisol au Canada. »

Étudier les changements de paysage avec le gouvernement des Vuntut Gwitchin et les Premières Nations de Champagne et de Aishihik

Plus particulièrement, la prochaine saison sur le terrain comprendra un travail de collaboration avec le gouvernement des Vuntut Gwitchin et les Premières Nations de Champagne et de Aishihik pour étudier les changements de paysage qu’entraîne le dégel du pergélisol. Cette recherche aidera à orienter les décisions en matière de construction et d’utilisation des terres et soutiendra le transfert de connaissances aux gestionnaires communautaires et fonciers afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées pour leurs futures initiatives et politiques. L’Institut élaborera également des évaluations des risques des routes de l’Alaska et de Dempster, en partenariat avec le service des routes et des travaux publics du Yukon et Transports Canada. Ces évaluations conduiront au développement d’un système d’alarme qui alertera et protégera les résidents et les voyageurs qui dépendent de ces routes pour la nourriture, les marchandises et l’accès à leur territoire traditionnel et à la partie continentale de l’Alaska.

L’Institut du pergélisol est l’un des trois programmes de chaire de recherche du Centre de recherche de YukonU (YukonU Research Centre – en anglais). Les autres comprennent les chaires de recherche industrielle du CRSNG en assainissement des mines du nord (Northern Mine Remediation – en anglais) et en innovation énergétique nordique (Northern Energy Innovation – en anglais). Le Centre de recherche de YukonU accueille également un programme de recherche sur les changements climatiques (Climate Change Research – en anglais).

Dans le cadre de son engagement envers un avenir durable, qui repose sur sa raison d’être, BMO prend des mesures par rapport aux changements climatiques à titre de partenaire principal de ses clients pour la transition vers un monde carboneutre et a récemment annoncé son ambition climatique et le lancement de l’Institut pour le climat de BMO.

À propos de l’Université du Yukon 

L’Université du Yukon (en anglais) est un établissement postsecondaire souple qui offre une place et un parcours à chaque apprenant. Nos étudiants évoluent dans les études et la recherche pertinentes pour le Nord. Nos diplômés ingénieux et créatifs bâtissent un avenir résilient, polyvalent et ambitieux pour tous les habitants du Nord.

Profitant de plus de 50 programmes de diplômes universitaires, de certificats et de métiers, les apprenants locaux peuvent accéder à des possibilités de formation sans avoir à quitter leur région – et les apprenants de partout au Canada et de l’étranger sont conviés à approfondir leur compréhension de notre monde circumpolaire en évolution rapide.

Nos 13 campus sont situés sur les territoires traditionnels des 14 Premières Nations du Yukon. Nous respectons et honorons les connaissances, les visions du monde et les priorités éducatives des Premières Nations du Yukon dans tous les aspects de YukonU.

À propos de BMO Groupe financier

Depuis plus de 200 ans et toujours là pour ses clients, BMO est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés − la huitième banque en importance pour son actif en Amérique du Nord. Fort d’un actif de 950 milliards de dollars au 30 avril 2021 et d’un effectif mobilisé et diversifié, BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de la gestion de patrimoine et des services de banque d’affaires par l’entremise de trois groupes d’exploitation : Services bancaires Particuliers et entreprises, BMO Gestion de patrimoine et BMO Marchés des capitaux.

SOURCE BMO Groupe Financier

Pour plus de renseignements: Bronwyn Hancock, Vice-rectrice associée à la recherche, Université du Yukon, 867 332 6233, bhancock@YukonU.ca; Tanis Davey, Coordonnatrice des communications, Université du Yukon, 867 332 8625, tdavey@YukonU.ca; Marie-Catherine Noël, Relations avec les médias, BMO Groupe financier, 514 877 8224, MarieCatherine.Noel@bmo.com

LIRE LA SUITE

Autre contenu intéressant