Choisissez votre langue

Search

Renseignements

Aucune correspondance

Services

Aucune correspondance

Secteurs d’activité

Aucune correspondance

Personnes

Aucune correspondance

Renseignements

Aucune correspondance

Services

Aucune correspondance

Personnes

Aucune correspondance

Secteurs d’activité

Aucune correspondance

Évolution de la négociation aux États-Unis

 

  • Des modifications apportées à la règle 606(b), à la transparence et à la règle des données du marché du NMS accroîtront la transparence des données et équilibreront les règles du jeu entre les investisseurs et les négociateurs.

  • De nouveaux types d’ordres ont été introduits pour améliorer la qualité de l’exécution et conserver plus d’opérations sur les marchés visibles.

  • Ces règles ont été formulées sous le gouvernement précédent, mais devront être mises en œuvre par le gouvernement actuel.

Alors que le président Biden franchit le cap des 100 jours en fonction et prépare son plan de reprise après la pandémie, le marché tourne son attention vers la mise en application de nouvelles règles de négociation visant l’abandon progressif de systèmes qui avantagent depuis longtemps quelques bourses établies qui contrôlent le flux des données.

De nouvelles règles visant à mettre à jour des systèmes surannés et l’introduction de nouveaux types d’ordres figureront bientôt parmi les priorités de Gary Gensler, que le président Biden a nommé à la tête de la SEC. De nouvelles règles et des types d’ordres récemment mis en place devraient rendre la négociation électronique plus transparente, tandis qu’une nouvelle règle sur les données du marché permettra à tous les participants du marché d’avoir accès aux données jugées nécessaires pour effectuer des opérations éclairées. Il restera certes des sources de données exclusives pour ceux qui veulent payer pour les obtenir, mais une partie des données auparavant considérées exclusives seront versées dans le Securities Information Processor (SIP) et deviendront ainsi accessibles à tous.

Les mises à jour comprennent des changements à la règle 606(b) et à la règle des données du marché du National Market System (NMS) qui modifient la gouvernance du SIP et les données qu’il inclut et modernisent le système de marché national des titres cotés en bourse, afin de procurer aux investisseurs institutionnels une solution de rechange viable aux sources de données exclusives.

Ces nouvelles règles constituent une amélioration de taille pour les clients institutionnels, qui pourront préserver davantage d’alpha autour des idées de placement et ainsi devenir plus concurrentiels. En définitive, les règles pourraient permettre aux investisseurs de conserver une plus grande part de leur argent grâce à une meilleure qualité d’exécution.

Ces changements ont en commun d’accroître la transparence et la qualité de l’exécution, en limitant notamment la capacité des bourses de monnayer les données du marché comme elles l’ont fait de plus en plus depuis leur privatisation, sans trop de concurrence. Les institutions auront désormais une solution de rechange viable aux données exclusives des bourses, ce qui les aidera à prendre des décisions de négociation plus éclairées, d’où de meilleurs résultats pour les régimes de retraite, 401K et autres portefeuilles à long terme pilotés par les gestionnaires de placements.

Des règles du jeu transparentes

Des changements particulièrement importants visent à moderniser le SIP, qui a pris du retard dans la communication rapide, juste et efficace des données du marché à tous les participants. Cette réforme est significative parce qu’elle vise la gouvernance et le contenu du SIP dans le contexte de l’évolution des marchés vers la négociation électronique, où les données sur les lots irréguliers, la profondeur du registre et les enchères sont devenues essentielles à la prise de décisions de négociation, alors qu’elles étaient historiquement réservées aux sources de données exclusives. La nouvelle règle oblige les bourses à rendre ces données accessibles par le SIP, réduisant ainsi la proposition de valeur des sources de données exclusives uniquement offertes par abonnement.

Cette réforme modifie un paradigme de longue date et permettra pour la première fois d’ouvrir le SIP à plus de concurrence, tant au niveau de sa gouvernance qu’au plan de ses données de base et des intervenants autorisés à distribuer ces données.

Les deux nouveaux types d’ordres lancés l’an dernier visent à améliorer la qualité d’exécution des opérations. L’ordre IEX D-Limit fait appel à l’intelligence artificielle pour prédire à quel moment les cours sont sur le point de changer, ce qui protège les négociateurs contre les stratégies de négociation d’arbitrage de latence; de leur côté, les enchères périodiques du CBOE permettent à tous les participants du marché d’avoir accès à des enchères de formation des cours tout au long de la journée de négociation, ce qui les aide à trouver rapidement de la liquidité.

Les marchés ont privilégié l’exécution rapide des petits lots et les rabais de volume pour encourager les investisseurs à faire passer leurs flux d’ordres par une bourse plutôt qu’une autre. Les nouveaux types d’ordres adoptent une approche différente : ils visent à faire exécuter les ordres les plus volumineux et à empêcher la fuite d’information découlant de ces ordres. Il s’agit d’un changement important au niveau du genre d’approche systématique que les institutions adoptent face au virage vers la négociation électronique.

Une administration favorable au changement  

Dans la foulée des changements adoptés en vertu d’un accord bipartisan sous le gouvernement précédent, on s’attend à ce que la SEC poursuive ses efforts en vue de rendre le secteur plus transparent sous le président Gensler.

Certaines bourses s’opposent à la règle sur les données du marché du NMS, qui améliore l’accès aux données du marché et retire aux bourses la possibilité de monnayer certains renseignements. Bien qu’elle ait été approuvée par le SEC, cette réforme est actuellement retardée par des poursuites intentées par les bourses qui régissent le SIP.

Par contre, les bourses contribuent à l’innovation en introduisant de nouveaux types d’ordres. En mars, la SEC a approuvé les enchères périodiques du CBOE, ajoutant un mécanisme innovateur d’enchères intrajournalières sur la bourse BYX du CBOE. Ces enchères devraient commencer au troisième trimestre.

La réussite de la mise en œuvre de la règle sur les données du marché du NMS dépendra de la personne qui succédera à Brett Redfearn à la direction de la division de négociation et des marchés. Le nouveau directeur devra suivre les traces de son prédécesseur en se faisant le champion des changements au niveau des données du marché, de la transparence et de la concurrence entre les intervenants du marché.

Malgré l’opposition, ces changements ont clairement le vent en poupe, puisque les deux partis veulent doter le marché d’une structure plus équitable, et ceci devrait se poursuivre sous la houlette du président Gensler.

Un paysage qui se transforme

Ces changements auront des répercussions au-delà des coûts et de la transparence – ils influenceront également l’innovation à l’échelle du secteur et le paysage concurrentiel. Les institutions adoptant une approche plus systématique et évaluant davantage la qualité et le coût des opérations, elles récompenseront les fournisseurs qui leur apportent les meilleurs résultats. De même, l’innovation restera axée sur l’obtention de ces résultats dans le contexte d’un nombre croissant de bourses, de systèmes de négociation parallèles et de types d’ordres.

Ces changements s’accompagneront d’une évolution des stratégies – et des investisseurs – qui allieront les technologies de pointe avec les meilleures compétences et solutions dans notre domaine. 

Alors que les États-Unis planifient leur sortie de la pire crise de notre époque, les changements apportés dans le sillage du virage vers la négociation électronique offriront aux investisseurs un levier important à utiliser pour préserver davantage d’alpha, être plus concurrentiels et garder plus d’argent dans les poches des Américains moyens. Ceci aidera l’économie américaine à se rétablir une fois la pandémie terminée.

LIRE LA SUITE
Joe Wald Directeur général, co-chef, Négociation électronique

PARTIE 1

North American Investment Strategy: 2021 Market Outlook

Brian Belski 04 février 2021

  Disponible en anglais seulement. While 2020 has been a challenging year, it’s also highlighted our resilience and determination. T…


PARTIE 2

COVID-19 : La présidence Biden et ce à quoi s’attendre

Brian Belski, Michael Gregory, CFA, Margaret Kerins, CFA 26 janvier 2021

  Maintenant que Joe Biden a été assermenté comme 46e président des États-Unis et un an jour pour jour apr…


PARTIE 3

Gestion des flux de trésorerie de la prochaine génération : votre feuille de route de la transformation numérique

Marc-Andre Bergeron 09 février 2021

  La numérisation des paiements est plus importante que jamais, à mesure que les entreprises cherchent à augmenter leur …


PARTIE 4

Le grand saut dans la dette – Comment les détaillants ont emprunté pour rester à flot durant la COVID

Simeon Siegel, CFA 06 avril 2021

  Les détaillants sont plus nombreux à emprunter pendant la COVID que durant la crise financière mondiale  …


PARTIE 5

Le secteur minier et les facteurs ESG

Magali Gable 21 avril 2021

  Cette année, lors de notre 30e Congrès annuel mondial sur les mines et métaux, les producteurs se sont succ&eacut…


PARTIE 7

COVID-19 : Les 100 premiers jours de Joe Biden : vers la reprise

Dan Barclay 14 juin 2021

  Au terme des 100 premiers jours de Joe Biden à la Maison-Blanche, les experts prédisent un vif rebond économique …


PARTIE 8

IN Tune: Food and Ag Takeaways From the Farm to Market Conference

Joel Jackson, P.Eng., CFA, Kelly Bania, Kenneth B. Zaslow, CFA 02 juillet 2021

Disponible en anglais seulement IN Tune is a podcast featuring Equity Research analysts from BMO Capital Markets. Our episodes explore…


PARTIE 9

De formidables nouveaux facteurs donnent les moyens de croître aux activités de fusion et d’acquisition aux États-Unis

Lyle Wilpon 26 juillet 2021

Nous n’apprendrons rien à personne en affirmant que nous traversons actuellement l’un des marchés de fusions et acquisiti…




Autre contenu intéressant