Choisissez votre langue

Search

Renseignements

Aucune correspondance

Services

Aucune correspondance

Secteurs d’activité

Aucune correspondance

Personnes

Aucune correspondance

Renseignements

Aucune correspondance

Services

Aucune correspondance

Personnes

Aucune correspondance

Secteurs d’activité

Aucune correspondance

Perspectives du marché des capitaux propres 2024

Institutions financières 29 novembre 2023
Institutions financières 29 novembre 2023
  •  Temps de lecture Clock/
  • ÉcouterÉcouter/ ArrêterArrêter/
  • Agrandir | Réduire le texte Text

 

« À court terme, le marché est une machine à voter, mais à long terme, c’est une machine à peser » - Warren Buffet (1987). Protégé de Benjamin Graham, M. Buffet a toujours mis l’accent sur la génération de flux de trésorerie durables, ce qui lui a valu de grandes récompenses et valide de manière convaincante son engagement envers le secteur de l’assurance. Alors que l’environnement de taux d’intérêt zéro de l’ère pandémique a vu le marché des actions s’écarter de ce commandement fondamental, la politique récente de la Fed a permis une normalisation dans laquelle les bénéfices et la stabilité sont primordiaux. Le secteur de l’assurance et ses qualités fondamentales attirent particulièrement les capitaux dans ce contexte en pleine évolution.

Les émissions d’actions pour 2023 ont augmenté d’environ 25 % depuis le début de l’année par rapport aux niveaux déprimés de 2022. À titre de comparaison, les émissions du secteur de l’assurance ont augmenté d’environ 300 % au cours de la même période. Les moteurs de cette forte émission sont multiples. Contrairement à ce que pensait le consensus au début de l’année, les bénéfices trimestriels globaux ont dépassé les estimations du consensus avec une marge de plus en plus importante par rapport à l’année précédente et à la moyenne sur 10 ans. Les faibles niveaux de monétisation en 2022 ont accru l’activité opportuniste, soutenue par les investisseurs publics qui déploient des capitaux en fonction d’un nombre réduit d’occasions. Les fusions et acquisitions d’entreprises, la création de nouvelles plateformes et les pénuries de capitaux liées à des marchés difficiles ont été financées en partie par des fonds propres. Dans le domaine des actions, le succès engendre le succès. Les résultats des opérations d’assurance ont été globalement positifs en 2022 et 2023 en cumul annuel, reflétant une forte demande des investisseurs, une bonne exécution par les entreprises et leurs équipes de direction, ainsi qu’une structure des opérations et une tarification réfléchies.

L’année 2024 surpassera probablement l’année 2023 en ce qui concerne le nombre d’opérations et le produit total, malgré la volatilité macroéconomique qui a rendu l’accès aux marchés boursiers intermittent. BMO est convaincue que ces opérations seront bien accueillies en raison de l’attrait fondamental du secteur de l’assurance, de la solidité des équipes de direction, du soutien des actionnaires, de la durabilité des valorisations à travers les cycles de taux et de la génération d’alpha réalisée à ce jour. Le ratio de Sharpe global du secteur de l’assurance est le meilleur du secteur financier. Une des sociétés qui a fait son introduction en bourse en 2023 a obtenu un ratio de Sharpe de 2,9 depuis le début de l’année, ce qui est supérieur à six des sept grandes valeurs technologiques. Ce type d’alpha ajusté au risque renforce les fondements de l’environnement des introductions en bourse. Ces piliers de l’alignement entre les émetteurs et les investisseurs nous permettent d’être optimistes quant à la poursuite en 2024 des succès enregistrés jusqu’à présent.

Le secteur de l’assurance est confronté à de nombreux périls : l’inflation sociale, le changement climatique et les cyberattaques paralysantes, pour ne citer que trois forces pressenties. Contrairement au risque bien réel de l’élévation du niveau des mers, le secteur de l’assurance se maintient dans une marée montante, tandis que les investisseurs cherchent simultanément refuge auprès d’entreprises de haute qualité. Après les faibles performances globales enregistrées en 2022 et 2023, le scepticisme des investisseurs persiste. Le positionnement et la performance des facteurs témoignent de cette incrédulité à l’égard d’un atterrissage parfait de la Fed. L’idée que les baisses de taux ramèneront les valorisations fondées sur la croissance à l’époque de la pandémie apparaît encore moins réaliste. Les entreprises agissent de concert en donnant la priorité à la marge plutôt qu’à la croissance à tout prix. Comme observé tout au long de 2023, les investisseurs et les entreprises déploieront leurs capitaux avec la même prudence en 2024. Les investisseurs continueront d’analyser les occasions avec rigueur, mais lorsqu’ils se verront proposer des rendements attrayants, les flux de capitaux, en particulier en provenance des marchés monétaires, seront importants.

Le portefeuille des opérations pour l’année à venir est solide. Les émissions réussies depuis le début de l’année, les occasions de croissance organique et de fusions-acquisitions, ainsi que le soutien des investisseurs constituent les fondements d’une période prolongée de conditions favorables. Le secteur de l’assurance continuera d’accéder aux marchés des actions pour effectuer des opérations sur les marchés primaire et secondaire. Les occasions ne manquent pas.

LIRE LA SUITE
Jeff Vickers Chef, Marché des actions, services financiers et technologie

PARTIE 1

L'importance du secteur de l'assurance

Alan Tannenbaum 29 novembre 2023

  Toute entreprise peut offrir des services ou produire les biens dont nous avons besoin, mais aucun autre secteur ne peut offrir la tranquil…


PARTIE 2

Assurance : Bilan de 2023 et attentes pour 2024

Tushar Virmani 29 novembre 2023

  Les assureurs prospèrent grâce à la prévisibilité, mais il y a des raisons de croire que l’ann&eacu…


PARTIE 4

Les thèmes qui façonneront le marché de la distribution d’assurance en 2024

John Belle 22 janvier 2024

  L’année 2024 est entamée depuis moins d’un mois et, déjà, elle se distingue de 2023. L’inflat…


PARTIE 5

Perspectives du financement à effet de levier pour 2024

Colin Bathgate 22 janvier 2024

  D’après les premiers indicateurs, le financement à effet de levier pourrait connaître une excellente année…


PARTIE 6

A Positive Outlook for the Insurance Industry

Alan Tannenbaum 08 février 2024

Le contenu de cet article sera accessible en français à une date ultérieure. Restez à l’affût!  


PARTIE 7

Quand la Fed réduira-t-elle les taux?

Ian Lyngen, CFA 09 février 2024

  Entre la Réserve fédérale américaine qui met fin à son cycle de resserrement et les questions sur le bil…




Conférence

Institutions financières 17e forum annuel pour les femmes dans le secteur Titres à revenu fixe, devises et marchandises

mai 31, 2023 Toronto

Courriel
Institutions financières Conférence 2022 sur les services financiers à revenu fixe

juin 15, 2022 Toronto

Courriel
Institutions financières Conférence 2023 sur les obligations canadiennes à rendement élevé

oct. 11 - 12, 2023 Toronto

Courriel

Autre contenu intéressant